lundi 26 décembre 2011

Interview d'une jeune mannequin




Landrine a été repérée dans la rue en 2009 par un photographe près d'Opéra. Et c'est lui qui lui a permise de faire du mannequinât et de lancer sa carrière.
Les agences de mannequinât ne sont pas le seul moyen pour devenir mannequin.

  •  Il y a les mannequins free-lance, ce qui est plutôt difficile. On est son propre manager et on doit chercher les castings par soi-même et faire un Book ce qui demande des moyens financiers dès le départ.
  • Les photographes permettent aussi de réaliser une carrière. Il vous trouve des castings, et vous prends dans les campagnes de publicité sur lesquelles il travaille et vous fait votre Book.

Landrine est Française d'origine Congolaise. Cette année, elle se lance dans le casting Facebook de Miss Ébène pour être l'égérie d'une marque de fond de teint.
Pour voter pour elle c'est simple, cliquez sur ce lien et cliquez sur j'aime:


Q1Comment s'est déroulé ton premier shooting photo ?

R1: J'ai été très à l'aise. C'était génial a vrai dire.  Je pensais que j'allais être du genre coincée mais pas du tout. J'avais l'impression d'avoir fait ça toute ma vie, du coup ça m'a donné envie de continuer parce que je m'amusais beaucoup mine de rien.

Q2:  C'était un shoot en extérieur ou en studio ?

R2: On a commencé en intérieur puis on est allé en extérieur.

Q3: Qu'est ce que tu as préféré : un shooting en extérieur ou en studio ?

R3: Les deux sont très différents. J'ai préféré le shooting en extérieur. Au début, j'étais un peu mal à l'aise de voir tout ce monde et ses regards portés sur moi. Mais au final, j'en ai un peu joué pour laisser passer le stress alors qu'en intérieur c'est toi, seule, face au professionnel.


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...